Économie – Emploi

LE 14.11.2018
étude APEC 2018

Le salaire annuel brut médian des cadres en poste (salaire fixe + part variable) est de 49 k€, la moitié des cadres perçoit un salaire inférieur à ce montant et l’autre moitié un salaire supérieur. De plus, les salaires des cadres sont très dispersés, illustrant la diversité des cadres en France : 80 % d’entre eux sont compris dans une fourchette de 35 à 85 k€.

Pour avoir tous les détails sur les rémunérations des cadres, retrouvez dans cette étude des informations pour 43 fonctions : Lire l´article

LE 04.07.2018
légende urbaine ou réalité ? (source APEC)

Le marché de l’emploi cadre ressemblerait à un iceberg où bon nombre d’opportunités resteraient cachées aux candidats qui ne sauraient pas les dénicher ! L’enquête annuelle de l’Apec sur le sourcing cadres bat en brèche cette idée reçue. Pour autant, les candidats doivent savoir se rendre visibles des recruteurs pour mettre toutes les chances de leur côté. Lire l´article

LE 26.03.2018
infographie - source : Apec (09 2017)

En 2016, les cadres en poste dans le secteur privé affichaient une rémunération annuelle brute médiane (fixe + variable) de 48 000 euros. Dans un cas sur deux, cette rémunération se compose d’une partie variable à court terme se formalisant le plus souvent par une prime sur objectif (42 % des cadres du privé).

Lire l´article

LE 07.12.2016
©Force Ouvrière

L’Apec (Association pour l’emploi des cadres) a fêté son 50e anniversaire par un colloque au Cese le 1er décembre autour du thème « Cadres, enjeux et mutations pour demain », donnant ainsi l’occasion de faire le point sur la situation et les attentes de cette catégorie de salariés.

Lire l´article

LE 29.11.2016
Les précisions de la Loi Sapin 2 rejoignent les préconisations de FO-Cadres

Après son adoption par l’Assemblée Nationale, la loi relative à la transparence, à la lutte contre la corruption et à la modernisation de la vie économique, également nommée loi Sapin II, est en cours de contrôle par le Conseil Constitutionnel. Elle envisage, au chapitre II, la protection des lanceurs d’alerte. Lire l´article

LE 09.06.2016
Projet de loi Travail

Le projet de loi travail a tout d’abord été présenté comme une réforme pour favoriser l’emploi, puis son objectif affiché est devenu le dialogue social. Ce manque de clarté dans la communication, reconnu par le Premier ministre lui-même, le non-respect de la loi Larcher pour la consultation des partenaires sociaux, l’utilisation du 49.3 et la cristallisation du débat autour de l’article 2 font de ce projet un sujet d’opposition et d’incompréhension. Mais pourquoi cet article 2 fait-il tant parler de lui ? Lire l´article

LE 06.06.2016
Pour ou contre la loi Travail, faites-le savoir !

La votation citoyenne organisée par les 7 organisations syndicales (CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL, FIDL) doit permettre à tous les salarié-e-s, jeunes, privé-e-es d’emplois, retraité-e-s et citoyen-ne-s de s’engager dans la mobilisation. Lire l´article

LE 01.06.2016
(©Liaisons Sociales Quotidien)

« Il ne peut y avoir de réduction durable de la pauvreté sans travail décent », souligne l’Organisation internationale du travail (OIT) dans son rapport Emploi et questions sociales dans le monde publié le 18 mai. Ainsi, en observant que l’objectif de réduire d’ici 2030 la pauvreté sera difficilement atteignable, l’Organisation internationale formule une série de mesures pour parvenir à la création d’emplois « de qualité ». Lire l´article

Scroll to